Vous êtes ici

Alain Finkielkraut

Né en 1949, Alain Finkielkraut est philosophe et écrivain. Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé de Lettres modernes et titulaire d'une maîtrise en philosophie, il s’intéresse de près, au début de sa carrière, à l’identité des Juifs de sa génération, nés après la guerre. Critique du monde moderne et des effets négatifs de la culture de masse, il est l’auteur de nombreux essais. Alain Finkielkraut est l’un des premiers intellectuels à s'opposer à la renaissance d'une Grande Serbie sur les ruines de l'ex-Yougoslavie, contre la position officielle de la France et de son président François Mitterrand.

Alain Finkielkraut est membre fondateur, avec Benny Lévy et Bernard-Henri Lévy, de l'Institut d'études lévinassiennes à Jérusalem. Il enseigne la culture générale et l'histoire des idées à l'École polytechnique, où il est professeur au département Humanités et Sciences Sociales (HSS). Parallèlement, il a animé une émission d'opinion, Qui Vive, sur la Radio de la Communauté Juive (RCJ), et présente une émission d'entretiens, Réplique(s) sur France-Culture. En 1994, il a été nommé chevalier de la Légion d'honneur.

Alain Finkielkraut a notamment publié La Défaite de la pensée (Gallimard, 1987), Le Mécontemporain. Charles Péguy, lecteur du monde moderne (Gallimard, 1992), L'Ingratitude. Conversation sur notre temps avec Antoine Robitaille (Gallimard, 1999),
Une voix qui vient de l'autre rive (Gallimard, 2000), Internet, l’inquiétante extase (Mille et une Nuits, 2001), L'Imparfait du présent. Pièces brèves (Gallimard, 2002), Les Battements du monde, en collaboration avec Peter Sloterdijk (Pauvert, 2003), Au nom de l'Autre. Réflexions sur l'antisémitisme qui vient (Gallimard, 2003), Ce que peut la littérature (Stock, 2006), La Discorde (Mille et Une Nuits, 2006) et Qu'est-ce que la France ? (Stock, 2007).