Vous êtes ici

Hommage à Zygmunt Bauman

Zygmunt Bauman est décédé à l'âge de 91 ans le 9 janvier 2017.
Né à Poznan en Pologne en 1925, il se réfugie en 1939 en URSS. En 1954, il commence à enseigner la philosophie et la sociologie à l'Université de Varsovie avant de quitter la Pologne pour Israël en raison de la vague d'antisémitisme orchestrée par le pouvoir communiste. Il émigre ensuite en Angleterre, devient citoyen britannique et enseigne la sociologie à l’université de Leeds, dont il devient professeur émérite. Sociologue de réputation mondiale, il est célèbre pour ses écrits sur la disparition des "structures stables" et la création du concept de "liquidité". Il a publié de nombreux ouvrages dont, dans la collection Pluriel, La Vie liquide, ouvrage fondateur de sa pensée, qui annonce les concepts qu’il déploie dans toute son œuvre et est considéré comme un livre majeur de la sociologie politique. 

Sont également disponibles en Pluriel :
Le Coût humain de la mondialisation,
La Vie en miettes,
L’Amour liquide

La Société assiégée

 

FRANCE CULTURE - La Grande Table
Société liquide : retour sur la pensée de Zygmunt Bauman

 

 

FRANCE INTER - Grand bien vous fasse - 24 janvier 2017

Spéciale Zygmunt BAUMAN, Qu’est-ce qu'une société liquide ? Une société où, par exemple, ni le travail, ni l’amour, ni l’amitié ne sont plus des structures solides…
 

 

 

Lire l'article du Monde 

Lire l'article de Libération : "Il était l’un des plus grands sociologues du XXe siècle, et le grand témoin de ses horreurs, dont le nom restera toujours attaché à la notion de «société liquide», qui a suscité dans le monde des milliers de commentaires."

Lire l'article de Télérama : "En inscrivant sa réflexion du côté des exclus, Zygmunt Bauman mêle en définitive sa théorie à sa vie. Celle, diasporique, d'un intellectuel juif confronté aux persécutions antisémites et aux soubresauts de l'histoire."

Lire l'article de Livres Hebdo

Lire l'article de Culturebox - francetvinfo 

Lire l'article du Parisien

Lire l'article des Echos : "Le sociologue et philosophe polono-britannique a notamment forgé vers la fin des années 1980 le concept de la « société fluide » consumériste où tout, y compris l'individu, est l'objet de consommation."

Lire l'article dans Le Devoir 

 

Auteur(s):