Guillermo Cabrera Infante

Né en 1929 à Gibara, province cubaine d'Oriente (Cuba), Guillermo Cabrera Infante déménage à La Havane au début des années 1940. Sa carrière littéraire débute en 1947, date à laquelle il abandonne ses études et publie ses premiers textes dans des journaux. En 1951, il fonde la cinémathèque de Cuba et il dirige, de 1954 à 1960, la revue de cinéma Carteles.

Dans les années 1960, après une mise au placard comme attaché culturel de Cuba à Bruxelles, il décide de rompre avec le régime de Castro et s'installe définitivement en Europe, à Londres, sans pour autant abandonner ses activités littéraires. Il reçoit en 1997 le prix Cervantes, le plus prestigieux des prix littéraires espagnols. Il décède à Londres le 21 février 2005.

Guillermo Cabrera Infante a notamment publié Orbis oscillantis (Flammarion, 1980), Trois tristes tigres (Gallimard, 1989), Dans la paix comme dans la guerre (Gallimard, 1998), Coupables d'avoir dansé le cha-cha-cha (Gallimard, 1999), La Havane pour un infante défunt (Seuil, 1999), Le Miroir qui parle : Nouvelles presque complètes (Gallimard, 2003), Premières lueurs du jour sous les tropiques (Mille et une nuits, 2003) et Holy Smoke (Passage du Nord-Ouest, 2007).