Ippolito Nievo

Né à Padoue le 30 novembre 1831, Ippolito Nievo passe ses premières années en Vénétie et dans le Frioul, dans le château de Colloredo di Montalbano, près d'Udine, qui deviendra le château de Fratta des Confessions d'un italien. Dès 1848, il milite en faveur du Risorgimento et poursuit des études de droit à Pavie. Il publie son premier roman, en 1856, et commence, en 1857, la rédaction de son chef-d'oeuvre, les Confessioni d'un Italiano, paru à titre posthume en 1867. Lors de la seconde guerre d'indépendance italienne, il s'engage dans les volontaires garibaldiens et meurt en mission officielle, lors du naufrage de l'Ercole dans la nuit du 4 au 5 mars 1861. Il est considéré, avec Manzoni et Verga, comme l'un des trois romanciers majeurs de la littérature italienne du XIXe siècle. Les éditions Fayard ont publié Confessions d'un Italien, en 2006.