Jacques Portes, spécialiste de la culture américaine, est professeur d'histoire de l'Amérique du Nord à l'université de Paris VIII-Saint-Denis. Il a notamment publié Buffalo Bill (Fayard, 2002), Les États-Unis (Armand Colin, 2004), Les Sociétés, la guerre et la paix 1911-1946 (Hachette Éducation, 2003), Les États-Unis : De l'indépendance à la Première Guerre mondiale (Armand Colin, 2004), Une génération américaine (Armand Colin, 2004) et Lyndon Johnson : Le paradoxe américain (Payot, 2007).