Jean-François Kahn

Kahn
Kahn
Photo : copyright : Hannah / Opale / Editions Fayard

Né en 1938, Jean-François Kahn est journaliste. Après une licence d'histoire, il travaille au tri postal, puis dans l'imprimerie. Envoyé couvrir la guerre d'Algérie, il entame une grande carrière de journaliste. Jean-François Kahn mène, en particulier, l'enquête qui aboutit à la révélation de l'affaire Ben Barka. Il travaille pour Paris-Presse, L'Express, Europe 1 et Le Monde. Nommé directeur de la rédaction des Nouvelles Littéraires, en 1977, il devient directeur du Matin de Paris, en 1983. Jean-François Kahn crée alors l'Événement du Jeudi et, en 1997, l'hebdomadaire d'information Marianne, dont il est le directeur.

Esprit vif et polémiste, Jean-François Kahn a écrit de nombreux ouvrages, notamment, Tout change parce que rien ne change. Introduction à une théorie de l'évolution sociale (Fayard, 1994/2006), Le Retour sur Terre de Djid Andrew. Critique de la raison capitaliste (Fayard, 1997), Les Rebelles : Celles et ceux qui ont dit non (Plon, 2001), Moi, l’autre et le loup (Fayard, 2001), Victor Hugo, un révolutionnaire (Fayard, 2001), Ce que Marianne en pense (Mille et une nuits, 2002), Le Camp de la guerre (Fayard, 2004), Comme deux frères. Mémoire et visions croisées (Stock, 2006) et Les Bullocrates (Fayard, 2006).
Photo : © Frédéric MYSS / Opale