Chronique de "Notre dernière sauvagerie" par Cédrik Armen