On en parle...

« Avec ce roman dérivant et charnel où les personnages se frôlent et se touchent dans une chorégraphie subversive, Philippe Vasset esquisse une érotique de la ville où s’abolissent les frontières entre l’espace public et l’espace privé. Sensuellement transgressif. » Les Inrockuptibles du 14 août 2013

 

« Son roman, lui, se lit comme une belle échappée, celle d’un collectif qui se fond dans les passages secrets de la ville, qui a épousé le décor. Un espace mental. » Frédérique Roussel – Libération du 23 août 2013

 

 « Un roman fascinant, jouant sur les limites entre fiction et reportage. » Alain Nicolas – L’Humanité du 29 août 2013

 

« Ainsi se crée un passionnant roman qui tire vers un gothique d’après les subprimes. Philippe Vasset avait fondé son texte sur un postulat risqué. Il a magistralement tenue son paru : la Conjuration est un  de ces livres qu’on ne lâche pas. » Alain Nicolas – L’Humanité du 5 septembre 2013

 

« Avec ironie, Vasset réinvente, en quelque sorte, Fantômas et Arsène Lupin au XXIè siècle. » Christine Ferniot – Télérama du 14 septembre 2013

 

« Le texte est savoureux, surprenant, documenté, formidablement physique et incarné. (…) La Conjuration est un livre aussi ludique que passionnant, qui suggère, avec une belle puissance, que le premier acte de résistance est de se changer soi-même. » Michel Abescat – Télérama du 28 septembre 2013

 

« Vasset laisse jaillir de son imagination des parcours de rêves. On y acquiert une impression de liberté, de légèreté. On le suit comme les conjurés suivent le narrateur. En silence. » Didier Pourquery – Le Monde des Livres du 30 août 2013

 

« D’un trait toujours exact, d’une ironie pince-sans-rire, le livre de Philippe Vasset nous offre, en français, un bel exemple de conte swiftien. » Marc Lambron – Le Point du 19 septembre 2013

 

« La langue de Vasset n’est pas étrangère à l’envoûtement qui nous prend. Précise, minutieuse, presque technique, elle refuse tout lyrisme pour mieux accéder à une froide puissance de suggestion. Elle nous emmène hors du temps, hors de notre époque sérieuse, si pesamment sérieuse et ouvre une porte vers l’inconnu. »  Patrick Williams – Marianne du 31 août 2013

 

« Le style simple et épuré de Philippe Vasset s’efface lui aussi derrière ce récit bouleversant. Rien que d’y penser, on en a encore le vertige. » Flavie Gauthier – Le Soir (Belgique) du 17 août 2013

 

« D’une écriture fluide, Philippe Vasset livre une cartographie clandestine brillante et d’une grande précision tant elle est documentée. « La conjuration » est une livre ludique où le narrateur tente de s’effacer de la société tout en en gardant les clefs. » Camille de Marcilly – Lire La Libre Belgique du 14 octobre 2013

 

 « La Conjuration est une roman d’idées, une réflexion sur le monde actuel qui, dans l’œuvre de Philippe Vasset s’insère à côté du cycle des « Journaux ». Ni essai ni une enquête, mais un « vrai » roman, avec ce talent pour mélanger une histoire captivante, des intuitions culturelles et des idées prospectives plus visionnaires que bien des travaux de sociologues ou de philosophes. » Bernard Quiriny – Le Magazine littéraire de Septembre 2013

 

« Cette fois, il nous précipite avec lui dans « l’infinie liberté de n’être personne » et la description de sa conjuration séduit et tétanise. Philippe Vasset est époustouflant dans l’écriture comme dans l’invention romanesque. Mais il cache derrière cet art de la fiction un talent de sociologue et de géographe qu’il révélait déjà dans son récit Un livre blanc paru en 2007. Explorateur du minuscule, reporter des mutations du paysage, il est l’héritier direct de Jules Verne, l’ironie en plus. » Christine Ferniot – Lire de Septembre 2013

 

« Philippe Vasset nous livre ici une fable géographique et fantasque. » Damien Aubel – Transfuge de Septembre 2013

 

« Telle est l’intuition géniale et poétique sur laquelle est bâti ce nouveau roman, celle d’une connexion possible entre l’urbanisme et la spiritualité, l’agglomération et la secte. En résulte un texte visionnaire et captivant, plus ballardien que jamais, l’un des livres les plus passionnants de la rentrée. » Bernard Quiriny – Chro d’Octobre-Novembre 2013

 

 

Philippe Vasset était l’invité des émissions suivantes

 

 

France Culture – Les Bonnes feuilles de Sandrine Treiner et Augustin Trapenard du 2 août 2013

 

France Info – Le Livre du Jour de Philippe Vallet du 29 août 2013

 

France Culture – La Grande Table de Caroline Broué du 2 septembre 2013

 

France Culture - Le Rendez-vous de Laurent Goumarre du 4 septembre 2013

 

France Inter – Émission Encore Heureux d’Arthur Dreyfus du 24 septembre 2013

 

France Inter – Le Matin du départ de Dorothée Barba du 29 septembre 2013

 

France Culture – Mauvais Genres de François Angelier du 5 octobre 2013

 

France Culture – Le Carnet d’Or d’Augustin Trapenard du 26 octobre 2013

 

 

 

Vasset
Né en 1972, Philippe Vasset est journaliste et écrivain. Dans Un livre blanc (Fayard, 2007), il a exploré les zones laissées en blanc sur la carte de la région parisienne, inventant une nouvelle...