Retour à Reims au théâtre

L'adaptation théatrale du livre Retour à Reims de Didier Eribon se joue du 3 au 22 février 2015 à la Maison des Métallos

 

Retour à Reims est un « essai autobiographique ». Didier Éribon y raconte comment, après la mort de son père, il retourne à Reims sa ville natale, et retrouve sa mère… et son milieu d’origine, ouvrier, qu’il a connu communiste. Le rejet de l’homosexualité dans sa famille lui avait servi de prétexte à un éloignement radical. Il réalise alors que c’est plutôt la honte sociale qui aura déterminé cet éloignement.
À l’opposé de ce contre quoi il a toujours lutté: la reproduction des élites et la relégation des classes populaires, lui, le brillant intellectuel gay dont la réussite parisienne est patente, aura eu honte de ses origines prolétaires…
Ce dévoilement fait théâtre quand le fils et la mère se retrouvent le temps d’une journée autour d’un carton de vieilles photos et déroulent leurs vies, leurs blessures, leurs incompréhensions ; notamment la dérive familiale vers le racisme et l’extrême droite.
La puissance de l’adaptation théâtrale de Laurent Hatat nous fait vivre cette « pensée en action », sobrement incarnée par deux acteurs dont l’intensité du jeu met en partage ce fameux poids des origines.
S’interroger sur le déterminisme social se révèle d’une vibrante actualité.

 

Dans la presse

"Du livre émouvant écrit en 2009 par le sociologue et philosophe Didier Eribon, le metteur en scène Laurent Hatat a tiré un spectacle sensible et intelligent. Il y navigue entre deux pôles : le difficile retour vers « la misère ouvrière » d'un homme qui l'a fuie à l'âge de 20 ans pour construire son existence et vivre une orientation sexuelle différente, et l'analyse brillante et minutieuse des pesanteurs de l’appartenance sociale. Bouleversant d'entendre le fils dire à quel point il s'est toujours vécu comme « illégitime » partout, et de le voir réaliser le sacrifice de sa mère, retournée à l'usine pour lui permettre d'étudier. La relation à l'école est bien le nœud cruel de ce Retour à Reims. Le retour sur soi d'un philosophe qui jusque-là avait préféré réfléchir à la « honte sexuelle » plutôt qu'à la « honte sociale ». Ce que le théâtre incarne ici avec force et simplicité."
Emmanuelle Bouchez, Télérama, 26 juillet

"Laurent Hatat réussit la gageure de transformer l'introspection de l'écrivain sur ses origines sociales en face-à-face poignant entre un fils d'ouvrier qui fui avec rage son milieu et sa mère qui, trente ans après son départ, tente de le comprendre. […] Il n'y a pas de pathos dans Retour à Reims, mais une vérité qui doit beaucoup à la formidable interprétation de Sylvie Debrun et Antoine Mathieu, sociologique et politique. […] Pour autant, le spectacle ne verse jamais dans la leçon politique manichéenne, se refusant à nier la gravité de ce qui se trame à l'école et dans les urnes. […] L’adaptation de Retour à Reims ne peut laisser personne indifférent."
Sandrine Blanchard, Le Monde26 juillet 2014

 

photo©Simon Gosselin